C'est une balade à l'intérieur des terres que je vous conseille. Avec comme point d'orgue, Rochefort-en-Terre, une petite cité de caractère.
Batie sur un éperon rocheux, la ville existe depuis fort longtemps puisque l'ancien château a été construit sur des ruines gallo-romaines. La ville conserve une belle unité patrimoniale, constituée de belles maisons en granit du XVI et XVIIe siècle, demeures des administrateurs seigneuriaux de l'époque, décorées de statues et de gargouilles.



L'église collégiale, Notre Dame de la Tronchaye (classée monument historique depuis 1925) est constituée d'une tour carrée datant du XIIè siècle et d'une façade gothique flamboyant.

Calvaire de l'église de Notre Dame de la Tronchaye à Rochefort


La statue de Notre Dame de la Tronchaye, située dans le retable, donne lieu à un pèlerinage le 3e dimanche d'aout. Elle aurait été cachée lors des invasions normandes et re-découverte au XIIè siècle dans un arbre creux.

La tour carrée de l'église de Notre Dame de la Tronchaye


Le château actuel est beaucoup récent (même s'il reste aussi des fortifications plus vieilles, disséminées sur la commune qui entourait l'ancienne forteresse, détruite pendant les guerres de la Ligue et par les Chouans en 1793).

Les ruines du chateau


Il a été reconstruit et remanié par Albert Klots au début du siècle dernier. Ce peintre américain (et plus tard son fils) a restauré la bâtisse en utilisant des lucarnes du XVIIè siècle qui venaient de l'ancien manoir de Keralio (près de Muzillac). C'est aussi lui, qui amoureux du coin, va être à l'origine du premier concours de maisons fleuries en France. Le village garde son empreinte avec notamment une impressionnante glycine de plus de 100 ans qui pousse sur le mur de la mairie.

Le chateau des peintres américains


La commune vivait au XIXè siècle des ardoisières, des clouteries et des tanneries. Aujourd'hui ce sont les touristes qui remplacent les artisans et qui vont vivre le village dont le nombre d'habitants n'a guère changé : il oscille autour de 700 personnes. Vous pouvez continuer la balade en suivant le circuit des ardoisières et en vous arrêtant aux Landes de Lanvaux. Bonne balade.