L'hiver tarde à arriver. L'automne, depuis plusieurs années déjà, joue les prolongations avec des températures qui ne baissent guère ou très épisodiquement. La nature en est toute chose et ne sait plus à quel degré se vouer... C'est ainsi qu'elle se met à fleurir hors propos (les volubilis ou les magnolias qui fleurissent en plein mois de décembre en Bretagne) ou qu'elle produit des fruits hors saison (j'ai des framboises dans mon jardin)...

Ces phénomènes, qui ont tendance à se répéter de plus en plus souvent, passionnent l'Observatoire des Saisons. L'ODS (né en 2006 d'un Groupement de Recherche du CNRS) a pour objet de nous sensibiliser aux effets du changement climatique sur l’environnement local et cela étant, il s’intéresse de près (et officiellement depuis 2008) à la phénologie. La phénologie étudie l'impact des variations saisonnières du climat sur les êtres vivants, faune et flore. Autrement dit, elle observe les conséquences des changements de température sur la floraison, sur la perte des feuilles des arbres, sur le départ des migrateurs, sur les insectes...



Ces variations peuvent bouleverser de plusieurs jours, voire même de plusieurs semaines, les rythmes habituels des plantes et des animaux. Ce sont ces bouleversements sur l'évolution de la flore et de la faune qui permettent aux scientifiques de mesurer les conséquences de ces changements climatiques locaux sur la biodiversité.
L'ODS, grâce un programme de sciences participatives, cherche des volontaires (petits ou grands, naturalistes ou pas) pour observer la végétation et les animaux. Les données récoltées permettront d'établir des relevés pour y voir plus clair dans tous ces changements.
Pour devenir Observ'acteur, il ne faut ni connaissances précises, ni matériel particulier, il suffit juste de s'inscrire sur le site et d’observer autour de chez vous les espèces que vous aurez choisies dans la liste proposée. Une fois vos observations réalisées, vous pourrez les saisir très simplement dans la base de données. Bon courage !