Les vacances sont terminées ! On profite pourtant des belles journées ensoleillées, on apprécie la fraîcheur du matin avant d'aller travailler et les balades, le soir, le long du canal pour récolter les délices d'automne. Le quartier saint Martin est en plein travaux, les maisons ont été détruites et leurs jardins sont à l'abandon.

Jardins familiaux aux prairies saint martin à Rennes


Les anciens occupants des jardins familiaux (qui, il y a quelques années, avaient été rénovés à coup de béton et de nouveaux cabanons) ont du quitté leurs potagers ... Toute cette vie d'avant a laissé des traces un peu partout...



Les fruitiers qui poussaient dans le quartier ont continué à fleurir, les prunes, les mirabelles, les nèfles ont été mangées sur l'arbre cet été. Les pêchers tiennent bon et produisent encore de belles pêches. Les poiriers, qui n'ont pas été soulagées par les mains connaisseuses des jardiniers amateurs, ont gardées toutes leurs poires, qui sont, du coup, bien petites. Les vieux pommiers promettent des pommes un peu rabougries, des fruits un peu amers qui rappellent le temps où l'on en faisait encore du cidre. Les vignes, que l'on n'a pas taillées, courent dans les champs et grimpent aux arbres pour nous offrir du raisin vert ou noir.... II n'y a déjà plus de noisettes dans les haies de noisetiers. Et les châtaignes sont encore dans leurs bogues. Il reste des mûres, qui, elles, en profitent pour grandir sans entraves et tout envahir...


Un passé qui ne passe pas


C'est un drôle de monde que ces prairies saint Martin, un monde abandonné où la nature continue son travail en attendant ...

A la place de cette ancienne vie (qui appartenait au siècle dernier, les jardins familiaux existaient depuis 1929) va naître un espace moderne, conçu et pensé pour la ville de demain ! Dessiné par des paysagistes, des ingénieurs et des architectes de renommée internationale (qui définissent si poétiquement cet espace... Sous des allures de délaissé, les prairies saint Martin offrent un point de vue unique sur la ville, et génèrent une mise à distance par rapport au milieu urbain. L’eau, qui a façonnée le site, a permis de préserver cette zone naturelle en pleine ville, de par son caractère indomptable.), le parc urbain va donner naissance à une nouvelle nature. Adieu chênes, châtaigniers, rosiers et autres fruitiers, bonjour flore exotique et faune importée ! C'est aussi la rentrée l

Quand il y aura des vaches highlands dans les prairies saint martin