Grimpantes, naines, en buisson, remontantes ou non, les rosiers se déclinent à toutes les sauces et dans de très nombreuses couleurs. Mais elles ne se valent pas toutes pour réussir un sirop fort en goût. C'est leur odeur qui sera votre premier critère pour les cueillir. Car la récolte des roses est primordiale pour réussir votre préparation.



A la bonne saison d'abord. Il faut mieux le faire en début d'été (juin, juillet) quand les fleurs sont pleines de vigueur et de parfum (comme on avait fini tout notre sirop l'année dernière en octobre, j'ai tenté d'en refaire avec les dernières roses qui fleurissaient encore. Même si elles étaient odorantes, ça n'a donné qu'un sirop insipide comparé à nos crus d'été).

A la bonne heure : il vaut mieux cueillir vos fleurs le matin et quand elles ne sont pas trop ouvertes, elles n'en auront que plus de parfum.

Avec les bonnes roses : tout réside dans le parfum exhalé par les roses. Si vous n'avez pas de fleurs odorantes sous la main, oubliez le sirop. L'idéal étant d'utiliser des roses de Damas ou de Centifolia, mais j'en fais avec d'autres espèces qui ne retiennent mon attention que par leurs odeurs !

Une fois votre récolte faite, et selon le nombre de roses que vous avez dans la main, il vous faudra de l'eau et du sucre (même quantité d'eau que de sucre pour le sirop). Je mets 4 roses par 250 millilitres d'eau et 250 grammes de sucre. Effeuillez les roses et coupez fin les pétales. Mettez vos pétales dans un saladier que vous allez recouvrir de la quantité d'eau et de sucre nécessaire. Si tout n'est pas couvert, c'est normal, ça va se faire tout doucement puisque vous allez laisser macérer le sirop pendant 3 à 4 jours au frais (frigidaire ou dans une cave bien fraîche). Remuez régulièrement. Goûtez (avec une nouvelle cuillère à chaque fois pour ne pas mettre de germes et favoriser les moisissures) et quand c'est assez parfumé et à votre goût, filtrez plusieurs fois pour qu'il ne reste plus de végétal. Embouteillez dans un flacon que vous aurez ébouillanter auparavant. Conservez au frais. Malgré la quantité de sucre, il peut apparaître au bout de quelques temps des traces de moisi, il suffit de le re-filtrer avant consommation. Gardez-le ensuite au frais après ouverture et dégustez !