Recensons les hérissons

On a besoin de vous. Oui, pour recenser cette drôle de petite bête pleine de piquants qu’est le hérisson.France Nature Environnement vous demande son aide pour le recensement :https://herisson.fne2590.org/#/.

Le hérisson d’Europe, le seul qui vive sous nos latitudes. Pas difficile à reconnaître puisqu’il n’y a pas d’autres espèces qui lui ressemblent. Mais plus difficile à repérer parce qu’il ne sort que la nuit. Qu’il aime se cacher et se faufiler dans les broussailles ou les jardins qui laissent une place aux herbes folles et à un brin de négligé.

Pourtant, il n’est pas invisible. Il laisse des traces qui peuvent vous mettre sur la piste : des crottes, bien formées, noires (autour de 5 cm avec des restes d’insectes ou de baies) ou des traces de pas (une patte à 5 doigts avec des griffes). On peut aussi le repérer par son nid, fait de broussailles. Il peut aussi se nicher dans une souche d’arbre ou dans un roncier.

Il aime aussi traîner près des poulaillers, voire manger les poussins (ca nous est arrivé, il aime les petits oiseaux) et les limaces de votre jardin ! Ça,c’est pour les yeux. Mais on peut aussi utiliser nos oreilles et l’entendre manger, fouiner…car il n’est pas très discret. Il respire très fort, on croirait un sanglier.

Sachez enfin que le hérisson est une espèce protégée, depuis 1981,ce qui sous-entend qu’on ne peut

ni les capturer, ni détruire leurs nids, ni les déplacer ou les transporter, et surtout pas les tuer, les vendre ou les acheter. C’est aussi une espèce parapluie, une espèce  qui permet la protection d’un grand nombre d’autres espèces si celle-ci est protégée.

Si vous en avez chez vous, signalez les sur le site qui fait un inventaire des populations. Et si vous en avez un chez vous, ne vous amusez pas à lui donner de produits laitiers comme on peut le lire parfois, ca leur donne des diarrhées, qui peuvent être mortelles. Et évitez l’anti-limace qui le fait mourir…

Crumble aux raisins crus

Cette année, on a eu beaucoup de grappes de raisins. De bonnes grappes avec des raisins sucrés que les frelons nous disputaient. Une vrai délice. Mais une trop grosse récolte, … Lire plus

Poule solitaire, poule autoritaire

L’aventure de mon poulailler de ville continue. Mon dernier billet faisait état de notre coq malade à qui je donnais des remontants alcoolisés. Ca n’a pas suffi. Notre coq n’est … Lire plus