Les poules de batterie et leurs casques virtuels

Avant, il y a bien, bien longtemps, les coqs et les poules vivaient ensemble dans les champs et dormaient dans les arbres. Puis, on les a domestiquées et on leur a fourni un abri pour les protéger des prédateurs. Nos grands parents ont rationalisé l’élevage, éliminé le surplus de coqs pour favoriser les poules pondeuses. A l’époque de nos parents, l’ère industrielle a conquis le monde, on a modernisé les basse-cours en enfermant nos oiseaux dans des élevages en batterie. Les poules ont cessé de voleter, sont entrées de plein pied dans la période moderne. On les a conditionnées pour qu’elles oublient le soleil et l’air libre et qu’elles se réjouissent de faire partie des 800 millions de poules, élevées chaque année en France dans un environnement surpeuplé et sans fenêtres. Déprimes, maladies contagieuses et cardiovasculaires étaient au rendez vous…

Heureusement, à l’heure d’internet et du bien être animal, on retrouve un brin d’humanité et nos amis les Américains ont cherché une solution pour que nos poules se reconnectent à leur sensations d’autrefois et retrouvent la joie de se dérouiller les jambes.

C’est juste pour demain et il fallait juste y penser. Quand Facebook rachète (pour juste 2 milliards) oculus rift, le casque de réalité virtuelle, un chercheur révolutionnaire, amoureux des animaux trouve LA solution pour que nos poulettes reprennent goût à la vie dans les hangars en tôle.


Ce professeur de l’Iowa
propose un casque à nos chères gallinacées pour que celles ci n’aient plus ni vague à l’âme ni peur des méchants prédateurs. Non, munies de leurs casques, nos poulettes auront l’illusion d’être dehors, au grand air loin de la promiscuité des batteries d’élevage…. dans un monde en 3D avec des copains et des copines, de l’herbe fraîche et du soleil ! Et dans ce monde virtuel et paradisiaque, aucun être mal intentionné ne pourrait les croquer !

crédits photo : Austin Stewart

crédits photo : Austin Stewart

Et cerise sur le gâteau, pour faire un peu d’exercice et lutter contre le vieillissement précoce, le squelette mou et les attaques cardiaques, on leur fournirait un tapis roulant pour se dégourdir les pattes ! Le second live des poules est prêt !

C’est bô la modernité !

Partager :

3 réflexions au sujet de “Les poules de batterie et leurs casques virtuels”

  1. ça serait risible si ça n’était pas aussi lamentable!!…..même si cette "idée" ne doit pas voir le jour, rien que de penser qu’un "chercheur" l’ai eue donne le vertige!!

    Répondre

Laisser un commentaire