Le noyer : un arbre remarquable à planter dans le jardin

Si je vous parle du noyer, c’est que des recettes avec des noix, j’en ai plusieurs. Alors autant savoir un peu sur qui on compte…

C’est un arbre qu’on peut trouver dans les jardins comme dans la nature. Le noyer vient d’Asie et est connu en France depuis quelques siècles déjà (800). C’est Charlemagne qui en voulait partout dans son Empire et qui l’a diffusé en Europe…

Le noyer est originaire de terres plus chaudes (Asie), il n’apprécie pas trop les grands froids. Quand il fleurit, en avril ou en mai, les fleurs n’aiment guère les gelées… Sinon la précieuse récolte de noix peut être compromise…

Feuilles de noyer

L’arbre adulte mesure de 20 à 25 mètres. Il peut vivre de 70 ans … jusqu’à 300 ans . Il produit des noix vers 25 ans…

Les noix, c’est très nourrissant : 60% de gras pour 20 % de protéines. On les conseillait pour les femmes en quête de fertilité

Et pourtant le noyer a une sale réputation… On déconseille fortement de faire la sieste sous ses feuilles… pas par peur de recevoir des noix pendant ce doux repos, mais plutôt parce que sous son ombre, la végétation pousse bien mal. L’herbe est clairsemée et les fleurs dépérissent… IL est conseillé de planter autour de lui mais à une certaine distance. Pas de quoi gêner la sieste, finalement…

Au Moyen Age, on utilisait l’huile de noix pour les massages contre les douleurs de rhumatismes ou d’arthrite : 4 à 5 kg de noix pour 1 litre d’huile… Il fallait en éplucher quelques unes … pour pouvoir soulager ses douleurs…

L’huile de noix, c’est très bon, très goûté comme on dit par ici… mais elle rancit très vite. Pour la conserver plus longtemps, il faut la stocker au frais, à l’abri de la lumière dans une bouteille foncée, opaque. On dit qu’en rajoutant quelques grains de gros sel, ça aide aussi.
Et il ne faut l’utiliser qu’en assaisonnement, excellente dans les salades, elle ne supporte pas d’être chauffée.

Le bois du noyer est très prisé des menuisiers et ébénistes. La qualité de son bois et sa couleur foncée sont appréciées pour les meubles, table, bureau, bibliothèque…

Le noyer n’est pas que producteur de noix mais de brous. Le brou de noix, c’est l’enveloppe verte qui protège le fruit. Le liquide qu’elle émet sert à produire des encres foncées pour teinter le bois.

A l’intérieur du brou, se cache une coque dans laquelle on trouve la partie comestible. Et ce sont les cerneaux que l’on déguste.
Les noix ont des atouts nutritionnels intéressants : elles fournissent de bons acides gras essentiels (les fameux oméga 3 et oméga 6), des vitamines et des minéraux (notamment du magnésium).

Ca vous dit une petite purée de pommes de terre et de noix au four.

Lisez cet article en anglais : The walnut tree a nice tree to plant in the garden

Partager :

6 réflexions au sujet de “Le noyer : un arbre remarquable à planter dans le jardin”

  1. J’adore manger des noix fraîches. C’est un fait que les noix sont particulièrement goûtées lorsqu’elles descendent de l’arbre. Malheureusement ici on ne trouve que des noix pourries dans les magasins. Elles ont été stockées humides dans des entrepôts mal ventilés … que sais-je. A Dinard, allez voir à Carrefour-Market de Saint Alexandre si vous ne me croyez pas, on a l’impression qu’ils font tout leur possible pour ne pas en vendre. S’il vous prend l’envie d’en faire la remarque à l’employé chargé d’approvisionner le rayon des fruits et légumes, alors là ! … Qu’est-ce qui vous attend !: tout juste si on ne vous dit pas d’aller voir ailleurs. De toute façon on avait saisi dans le regard atone de l’employé que les clients sont des emmerdeurs, le travail une corvée obligatoire … les fruits et légumes, n’en parlons pas, on s’en fous comme de l’an 40.

    Répondre
  2. C’est vrai que c’est bon… et puis en plus (ce qui ne gâche rien) c’est plein d’oméga 3 et on sait tous qu’on en manque… Alors comme apport naturel d’oméga 3, mangeons 2 à 3 noix par jour… ca ne peut que nous faire du bien…(c’est comme tout, en trop grandes quantités, le bénéfice cesse et se transforme en "maléfice").

    Répondre
  3. Ici, à la ferme, quand c’est le moment, on ramasse les noix avec les voisins et surtout leurs enfants et c’est aussi un moment de jeu.
    Quelques jours plus tard, j’en fais des gâteaux et autres gourmandises qu’on déguste tous ensemble et c’est encore un jour de fête.

    Répondre
  4. Aménager un jardin permet de cultiver ses propres aliments mais on oublie souvent que les arbres peuvent aussi être mis à contribution!

    LN:
    Quand on voit ses pauvres vaches qui cherchent de l’ombre et qui se pressent sous le seul arbre de la prairie… on se dit que certaines plantes aimeraient aussi en profiter…
    Répondre
  5. J’adore ça aussi…comme dirait mon père…je m’en fais péter la pense !!! L’inconvénient…c’est qu’il faut les ramasser et pour ça si vous cherchez une solution j’ai découvert un outil assez insolite fabriqué par un artisan ferronnier du coin.
    Je vous mets le lien au cas où :
    laforgedesimple.pagespers…
    Sur ce …bonne dégustation

    Répondre

Laisser un commentaire