Les veilleurs de nuit recrutent à Rennes

Le poste a été crée il y a quelques mois, en septembre pour être précis et durera un an.

Si l’idée de ce contrat est « belfortoise » (c’est Joanne Leighton, une chorégraphe belge qui l’a lancée l’an passé en Franche Comté. Le projet a été importé à Rennes dans le cadre de l’opération Viva Cités), la capitale bretonne a décidé de copier le projet et de recruter dans sa ville !

Le travail est simple : tous les jours, pendant une année, un Veilleur ou une Veilleuse Veille la Ville… Tout commence le matin au moment où le soleil se lève et ce pour une heure. La même chose se répète le soir, à nouveau pendant une heure et se termine avec le coucher du soleil. Le Veilleur ou la Veilleuse observe la Vie urbaine dans un abri de Veille, situé sur un toit terrasse. La structure, éclairée pendant la Veille, est un couloir muni de deux larges fenêtres orientées nord sud (au carrefour de deux rues 2 cours des alliés et au 1 rue de l’alma). Un accompagnateur/trice (qu’on recrute aussi) ouvrira la porte de l’abri et Veillera à ce que l’expérience se déroule dans les règles de l’art, sans connexion avec le monde, sans montre et sans téléphone ou autre engin susceptible de communiquer avec l’extérieur. En guise de salaire, la notoriété grâce au blog Objectif plume qui relaie les heures de solitude des Veilleurs et Veilleuses, leurs impressions, une sorte de journal avec des images et des vidéos… des Veilles de Rennes.

Adresse de l'abri de veille

Aucun CV à fournir ou d’expériences multiples et variées à avoir… tout le monde peut participer, pas besoin non plus d’être Rennais, on peut venir de partout… On ne peut, par contre, s’inscrire deux fois pour le job !!! C’est un CDD d’une heure, non renouvelable. Il faut juste être majeur (et Vacciné !!!) pour s’inscrire.

La veille de Rennes

La formation est minime… Le mardi de la semaine précédant la Veille, les 14 Veilleurs et Veilleuses se retrouveront lors d’un atelier préparatoire d’une heure, une mise en condition pour respirer la cité ! Le projet remporte un franc succès. Tous les rendez vous du calendrier de Veille sont pris jusqu’à la fin de la performance. Une liste d’attente a été mise en place. A défaut, pour participer, on peut décider de devenir V… accompagnateur ou accompagnatrice !

Fenetre du veilleur
Partager :

3 réflexions au sujet de “Les veilleurs de nuit recrutent à Rennes”

  1. Mais il veille sur quoi et son but ?J’ai l’impression que c’est encore un concept pour occuper ceux qui s’ennuient ; j’avoue que ce genre de concept j’accroche pas du tout .Perte de temps,d’argent et beaucoup de bla-blas .Ceux qui raconteront leur moment auront vécu "une experience unique dans un monde paralléle du concept se soi dans un mond een mouvement " non ??Ou ce genre de conneries .

    Répondre
  2. Moi perso, j’aurais carrément bien aimé faire cette expérience. Je trouve ca marrant. Effectivement ca coute quelque chose mias quand on voit tous les travaux qu’il y a à Rennes et les millions que ca coute… je pense que ce projet là n’est pas des plus onéreux !

    Répondre
  3. J’ai entendu l’autre jour une émission sur France culture parlant de ce projet… qui va être aussi fait à Laval. La conceptrice disait que c’etait merveilleux, que ceux qui voulait participer pouvait choisir leur date et que cela devenait symbolique (anniversaire, mariage, naissance…). Perso, j’ai essayé de m’inscrire et c’était complet. Et j’imagine que si il y avait eu des places, j’aurais pris ce qu’il y avait ! C’est un peu fantasmé comme evenement, non >

    Répondre

Laisser un commentaire