Recette maison de confit de tomates vertes et rouges

Ca y est… Les rayons du soleil faiblissent et l’automne pointe son nez. C’est la fin de la chaleur qui fait mûrir les légumes d’été… C’est la fin de saison ! Les tomates rouges, jaunes violettes ou noires restent vertes. Que faire avec vos pieds de tomates qui sont encore pleins de fruits verts quand le froid pointe son nez ? Ou quand vous en trouvez comme moi sur le marché ? Un petit confit… façon chutney… pour manger cet hiver avec un bon roquefort ou de bonnes viandes blanches. Il faut, par contre, préparer rapidement les tomates car une fois cueillies, dans notre home sweet home, avec la chaleur ambiante, elles mûrissent à vue d’œil… et le confit de tomates rouges, ça n’a pas le même goût !!!

que-faire-avec-vos-tomates-vertes

Ingrédients pour une verrine :

200 g de tomates vertes (quelques rougeâtres pour l’esthétique)

1 cuillère à soupe de sucre

1 cuillère à soupe de miel

4 cuillères à soupe de vinaigre

1 pincée de poivre

4 pincées de gingembre en poudre
2 bouchons de rhum

Préparation : une heure

Cuisson : 45 minutes à 1 heure

Couper les tomates en petits morceaux, verser le rhum et faire macérer une heure. Mettre dans une casserole, ajouter le sucre, le miel, le vinaigre, le gingembre et le poivre.

Faire cuire à feu très doux pendant 45 minutes à une heure. Le confit doit être bien épais (comme caramélisé) à la fin de la cuisson.

Manger avec un fromage fort en goût, roquefort ou fromage de chèvre sec.

Vous pouvez aussi l’essayer en accompagnement du foie gras pour cet hiver.

roquefort et confit de tomates

Pour le conserver, le mettre dans des petites verrines et stériliser.

Lisez cet article en anglais : Home made red tomato and green tomatoes chutney recipe

Partager :

8 réflexions au sujet de “Recette maison de confit de tomates vertes et rouges”

  1. Quelle générosité et simplicité dans votre blog! Celui d’une belle personne, merci
    Valérie

    ps. méfiez-vous du papier alu, c’est plutôt quelque chose de toxique, tout comme les plastiques bas de gamme. Désolée, je sais , c"est pas facile à remplacer.

    Répondre
  2. Merci pour vos conseils… j’y veillerais… mais si on n’en abuse pas et que l’on en utilise quelque fois… cela doit aller !

    Répondre
  3. J’avais utilisé du vinaigre de cidre…. mais je pense qu’un vinaigre ordinaire, sans goût marqué, convient tout autant. Evitez le vinaigre trop parfumé comme le vinaigre balsamique. J’imagine que le vinaigre de framboise doit aussi être trop puissant en goût, ne l’utilisez pas. J’espère avoir répondu à votre question. Bonne journée.

    Répondre
  4. Merci LN pour votre réponse. Mon premier essai, avec justement du vinaigre balsamique,n’était pas très concluant et l’aspect du confit loin de ressembler au vôtre qui donne très envie d’y goûter. Donc, je vais persister mais avant, pourriez-vous m’indiquer :
    1. si les tomates doivent être mondées ?
    2. si, en fin de cuisson, il est normal qu’il reste beaucoup de sauce et, si oui, égouttez-vous les tomates avant de les mettre en pot ou faut-il conserver les tomates avec la sauce ?
    Merci de votre réponse.

    Répondre
  5. Il faut tout mettre… je mets la peau… Vous pouvez eplucher si elle est trop dure. Et il faut cuire jusqu’à ce que ce ne soit plus liquide. Peut être vos tomates ont elles plus de jus que les miennes… et veulent être cuites plus longtemps. Toujours à feu doux par contre… à la fin de la cuisson, cela peut brûler vite !

    Répondre
  6. Les quantités sont données pour 200 grammmes mais à vous de décliner la recette avec une quantité plus importante… La recette est donnée pour une verrine… Vous pouvez en faire plus et conserver en pots fermés à chaud. Le chutney se conserve comme une confiture. La tête en bas. Et vous pourrez l’utiliser pour l’apéro sur du pain grillé avec du fromage… c’est trés bon.

    Répondre

Laisser un commentaire