Recette maison de la confiture de mûres

Les mûres, vous connaissez… Les spécialistes me diront de spécifier de quelle mûre je parle… Le fruit de la ronce ou celui du mûrier.

Le premier, la mûre sauvage, se trouve dans tous les coins un peu abandonnés, le long des murs, des haies, des fins fonds de parcelles…

Le second est un arbre qui donne des fruits comestibles, des mûres (encore!) mais qui est surtout connu pour l’élevage des vers à soie… Ces petits annélides (j’ai du vocabulaire, chers lecteurs !) se nourrissent des feuilles du mûrier pour faire leur cocon qui donnera le fil à soie. Mais j’en reparlerai quand ce sera la saison…

La confiture de mûres est facile à faire. Le plus fastidieux, c’est la cueillette… Souvent les meilleures mûres et les plus gros fruits sont un peu difficiles d’accès. Mais après l’effort, les gants, les épines et les orties, le réconfort… C’est bien connu…

Mûres mures ou murmures !

Recette

Des mûres
du sucre

Faire éclater vos mûres dans un peu d’eau (10 minutes à feu doux).
V1 – Passer les fruits au moulin à légumes pour récolter la pulpe.
V2 – Mettre vos fruits dans une étamine (tissu de lin), suspendre le « sac » et laisser égoutter dans une casserole. J’aide ensuite avec les mains. On récolte plus de pulpe mais c’est plus long et plus salissant…
Peser la pulpe. Ajouter la moitié de sucre. Pour donner une petite idée des quantités, j’avais 600g de pulpe donc 300g de sucre.
Faire cuire à feu doux 1 heure à 1 heure et demie.

Pulpe de mûres en train de cuire

Mettre en pot à chaud, fermer le pot et le laisser refroidir à l’envers. Le stocker à l’envers jusqu’à dégustation.

Lisez cet article en anglais : Homemade blackberry jam recipe

Partager :

9 réflexions au sujet de “Recette maison de la confiture de mûres”

  1. C’est la saison des mûres qui recommence. On a mangé les premières il y a trois jours. Un brin de maturation supplémentaire ne leur feront pas de mal avant de passer à la casserole… Bonne récolte et bonnes confiot » »

    Répondre
  2. Avec ce billet, reviennent des souvenirs de mémorables cueillettes, les mains et frimousses noires, des shorts déchirés, des seaux renversés… mais surtout de délicieuses confitures.
    Bonne fin de semaine, @ bientôt

    Répondre
  3. moi aussi,les mûres sauvages j’adore ,rien à voir avec les mures du jardin.Et sur une tarte,juste un peu de sucre,un régal.Par contre,tu conserves les confitures sur l’envers ?

    Répondre
  4. Oui, c’est mon côté prévoyant. Si le bouchon du pot est mal fermé, au moins l’air ne rentre pas et il n’y a pas de dégats… j’utilise moitié de sucre pour 100% de fruits alors… je trouve que c’est meiux. Par contre je les garde une année voire plus… J’en retrouve parfois…

    Répondre
  5. Un vrai trésor ! ici on ne s’en lasse pas, et comme j’ai beaucoup de "main d’oeuvre" pour les ramasser on en fait un gros stock pour passer l’hiever !

    Répondre

Laisser un commentaire