Randonnée sur une des îles du Ponant : l’Ile de Batz

5 bonnes raisons pour aller à l’île de Batz !

Se dépayser
Pouvoir la parcourir en une journée

S’y rendre presque toute l’année (fin mars à la Toussaint)
Pour admirer des fleurs
Et enfin avec un peu de chance, saluer un phoque !

Ouest de l'ile de Batz

L’île de Batz est à 15 minutes du continent, bien protégée par des courants et des récifs qui sont des épreuves pour les bons marins ! Vous verrez à marée basse…

Il y a des bateaux hors saison plusieurs fois par jour et en saison toutes les 30 minutes. Donc on peut y arriver à toute heure, sans se presser…

Horaires hors saison

Le tour de Batz doit faire une quinzaine de kilomètres – l’île mesure un peu plus de 3 kms de long sur 1,5 de large à marée haute. Parce qu’à marée basse… la rando est plus longue…

Batz à marée basse

Le paysage est très différent entre le côté continent, le côté océan, l’est ou l’ouest de l’île. Vous avez le choix entre des rochers, des dunes, des galets ou des plages paradisiaques de sable extrêmement fin presque blanc…
C’est pas tout, selon la hauteur de la mer, le paysage varie encore …
Et malgré tout, l’’île n’est pas que tourisme… Avec ses presque 600 habitants, elle vit aussi de l’agriculture… A donc une vraie vie…

Pour aller au jardin, passez par ce petit chemin

Des fleurs poussent partout : fleurs des champs (oeillets sauvages, ajoncs, coquelicots, camomilles…)

Camomilles et chardons

ou fleurs de dunes (panicauts, ponpons…)… ou fleurs de jardins (hortensias, géraniums…) ou même des fleurs exotiques puisque à la fin du siècle dernier Georges Delaselle y a installé un jardin « colonial ». Son fondateur y a fait pousser des plantes tropicales (le climat est très doux à Batz)… Après la décolonisation, le jardin a pris le nom de son fondateur.

Le parc a été abandonné pendant plusieurs années mais depuis 1986, il a été remis en état, accueille plantes et arbres tropicaux à la pointe ouest. Et que du coup il y a des thuyas, des eucalyptus, des dracénas (palmiers de Nouvelle Zélande), des agaves (cactus du Mexique servant à faire le Mezcal) et des échiums,

Echiums

des agapanthes dans tous les recoins de l’île.

Si vous poussez vers la face océanique, vous découvrirez des plages de sable blanc… des oiseaux qu’on dérange et même parfois – avec un peu de chance – des phoques

Phoque à Batz côté océan

Plus loin encore, on arrive à l’extrême ouest et là c’est un chaos de pierres qui nous attend : Toul ar Sarpant, le trou au serpent ou au dragon plutôt.

Le trou du serpent

Et ce côté là abrite aussi un marais avec sa faune et sa flore.

La dernière facette de l’île, c’est le côté abrité, qui fait face à Roscoff. Là, c’est le réconfort après la balade : resto, bars, le port, la ville quoi…

Le port et le phare de l'île

On peut visiter l’île presque toute l’année… Y a le Gulf Stream qui adoucit les températures l’hiver…

A vos vélos, vtt, trottinettes et autres …

Lisez cet article en anglais : Hiking on a french island : Batz (Brittany, France)

Partager :

3 réflexions au sujet de “Randonnée sur une des îles du Ponant : l’Ile de Batz”

  1. J’adore l’île de Batz, c’est dépaysant à deux pas de chez soi… et que l’on soit au sud, au nord, à l’ouest ou à l’est de l’île, on n’a pas l’impression d’être sur la même île !

    Répondre

Laisser un commentaire